Les 4 éléments, version 4

Entrez dans un monde où les 4 Eléments du Bien et les partisans du Mal s'affrontent...


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le rechercher...Hors des sentiers battus

Aller en bas 
AuteurMessage
Clélie Nefeli
Apprentie jardinière
avatar

Messages : 15
Age : 26
Localisation : Québec

MessageSujet: Le rechercher...Hors des sentiers battus   Ven 13 Aoû 2010 - 1:27

Clélie n’avait même pas mit les pieds sur la terre ferme que ses petits yeux turquoise. Elle se tenait sur le bord du mât, en s’agrippant à une corde et regardait la ville s’approcher rapidement. L’air salée de la mer lui fouettait le visage et jouait dans sa blanche chevelure, qui elle, semblait indomptable. Elle ne pouvait s’empêcher d’admirer toutes ses couleurs que les toits produisaient. Lorsqu’elles arrivèrent au quai, Clé descendit rapidement et se retourna vers sa nouvelle compagne, l’attendant impatiemment. Elle ne pouvait plus tenir en place. Elle demanda donc au capitaine du bateau dans lequel elles avaient montée où se trouvait le carrefour principal du cartier. Elle pensait que peut-être là-bas, elle trouverait quelques informations qui les aideraient à trouver Davad. Elle glissa donc sa petite main dans celle de la danseuse et la tira jusqu’à la place de Sylphe tel qu’indiqué par l’homme. Clélie ne cessait de laisser échapper quelques soupires de surprise et d’admirations à la moindre belle chose qui se trouvait dans les rues. Lorsqu’elles mirent les pieds dans le carrefour, la jeune apprentie vit un immense carillon. Une petite brise s’étant levée, une douce mélodie ce mit à flotter dans l’air, ce que la jeune fille ne pu qu’apprécier. Contre son gré, elle trouva qu’elle fut beaucoup trop courte. Un sourire malicieux apparut sur ses lèvres et de sa main libre, elle fit un petit geste, discret et un vent beaucoup plus fort s’éleva. Elle laissa échapper un rire franc et joueur. Elle remarqua ensuite les statues, qui, la dépassaient largement, ce qui n’était pas chose difficile à faire, puisque juste aux côtés d’Amara, Clélie paraissait presque fragile, avec le peu de hauteur qu’elle atteignait malgré son âge et de son corps frêle. À nouveau, Clélie ne pu s’empêcher d’admirer la beauté des statues. Elle retira donc sa petite main de celle d’Amara et s’approcha de l’une des statues frôlant du bout des doigts les détails de la statue. Elle se mit donc sur le bout de ses petites bottes blanches et frôla l’instrument que la dame avait dans ses mains.
« Le même que moi... »
Avait-elle murmurée pour elle-même. Elle sortit donc de sa rêverie et se retourna vers Amara, lui souriant et découvrant donc de petits creux qui s’étaient formés aux coins de ses joues, rougies par l’émotion. Enfin, elle se sentait libre. Enfin, elle ne se trouvait plus entourée de murs...

[Comptabilisé]
Revenir en haut Aller en bas
Amara
Danseuse itinérante
avatar

Messages : 97
Age : 29
Localisation : Là où le vent m'emporte
Détail/fonction : Danseuse Itinérante

MessageSujet: [comptabilisé]   Ven 13 Aoû 2010 - 18:23

Je regardai d'un regard amusé Clélie courir partout comme une enfant à croire qu'elle n'est jamais sortie de chez elle, c'était peut-être le cas,si j'aurai été à sa place, je crois que je mourrai un petit feu. Moi qui est grandit en toute liberté allant où bon me semblait et quand je le voulais, mes parents étaient des enfants de la liberté tout comme moi aujourd'hui. Clélie semblait découvrir encore et toujours plus de nouvel chose, pendant ce temps moi, je regardais les petits spectacles qu'offraient les artistes de l'air, j'imaginais que Zwan était à mes côtés me tenant la main, m'embrassant par moment. Il me manquait, je devais me l'avouer, je savais que se serait comme ça que je m'ennuierai de lui mais je savais que nous n'étions pas éternellement séparé, on se reverra dans quelque temps.

- Tu sembles t'amuser, ça fait plaisir à voir. Mias fait attention où tu marches.

Je replaçai d'un geste maternelle l'une des mèches rebelle de Clélie qui ne cessait de sourire. C'était une jeune fille attachante et pleine de vie, un peu comme Cytsuka mais peut-être moins naïve que cette dernière. Je lui souriai et prit la main de Clélie et l'amena voir des acrobates un peu plus loin, pendant qu'on regardait je lui expliquait comment ils pouvaient faire des sauts aussi impressionnant.

- Tu vois la particularité des artistes de l'airs, c'est que certains d'entre eux peuvent contrôler le pouvoir de l'air et ça facilite leur mouvement, moi aussi j'utilise ce pouvoir dans mes spectacles. Ca impressionne toujours et ça met un peu de fantaisie et de beauté dans les mouvements.

A la fin du spectacle, j'offris avec un sourire quelque pièces aux artistes, l'un d'eux me reconnu et me salua avec un grand sourire.

- Amara, c'est un plaisir de te revoir. Dis-moi selon les dernières rumeurs tu t'es mariée ?

- Ces rumeurs sont exact, je suis effectivement une femme mariée et heureuse.

- Et où est l'heureux élu ?

- Il nest pas ici, il me laisse réliser mon rêve..... ah ! Ta coéquipière te cherche tu devrais y aller.

- Oui, à la prochaine Amara !

- D'accord ! Tu veux aller où maintenant Clélie ?

Revenir en haut Aller en bas
Clélie Nefeli
Apprentie jardinière
avatar

Messages : 15
Age : 26
Localisation : Québec

MessageSujet: [comptabilisé]   Mer 18 Aoû 2010 - 0:59

La jeune échappée écoutait ce que la danseuse lui disait. Clélie ne pu s’empêcher d’ouvrir grand la bouche lorsqu’elle lui avoua que les artistes trichaient un peu, en maniant le vent. Cependant, elle préféra grader le silence. Après tout, les eoliades ne courent pas les rues. Clélie écoutait sagement l’échange entre Amara et l’inconnu malgré qu’elle ne tienne pas en place. Toute énervée, elle avait l’impression que son cœur allait lui sortir par la gorge tant elle débordait de joie.
« Amara est donc mariée?... »
La jeune fille posa un doigt sur son menton, pensive.
« Hum...Eh bien, nous devrions peut-être commencer par nous trouver un endroit où dormir si nous ne trouvons pas de pistes qui nous mèneront sur la trace de mon frère. Il doit y en avoir pas très loin d’ici. Je crois que nous devrions nous séparer. J’ai vue une librairie non loin d’ici, je suis certaine qu’il y a mit les pieds! Sinon J’ai vue un luthier aussi, il pourrait avoir passé là...Sinon tout près il y avait un cercle de poètes qui, d’après ce que j’ai compris, se sont rassemblés afin de montrer leurs talents. »
Clélie prit une grande respiration, n’ayant pas prit le temps de reprendre son souffle, puis elle continua.
« Vous, vous pourriez vous charger de l’auberge, quant à moi, je pourrais aller chercher des informations concernant mon frère. Nous pourrions nous rejoindre ici lorsque nous aurions fini? »
Son regard pétillait de joie, elle ne pouvait s’empêcher de frémir à l’idée de n’être plus très loin de son frère. Elle soupira.
« Bon, on se rejoint, au plus tard, au coucher du soleil. »
En effet, le voyage ayant été assez long, le soleil avait déjà passé le milieu du ciel. Clélie sourie une dernière fois à Amara avant de partir en gambadant.

Elle partit donc en direction de la librairie. Elle questionna longtemps le libraire, à son plus grand désespoir, il ne pu que lui donner de brèves informations qui le l’aidèrent aucunement. Elle continua son enquête en arrêtant au passage que quelques passagers, qui pour la plupart ne s’arrêtèrent aucunement pour lui répondre. Elle fit donc une moue boudeuse et continua son chemin en s’arrêtant devant les poètes qui ne lui répondirent que des choses qui lui était incompréhensible. Elle ne s’arrêta plus que chez le luthier. Elle lui questionna donc et celui-ci, aimable lui répondit avec patience. Elle décrivait son frère avec de grands gestes, expressive comme elle était. Le vieil homme ne pu s’empêcher de rire pas intervalles lorsqu’elle décrivait des détails cocasses concernant son frère. Au plus grand bonheur, l’homme l’avait déjà croisé et avait déjà entendu parler du jeune homme, par contre, il ne pouvait pas lui indiquer l’endroit où il hébergeait. Clélie le remercia chaleureusement, et ouvrit la porte qui émit un petit bruit métallique, provenant de la clochette accrochée au dessus de la porte. Alors qu’elle se dirigeait vers le point de rencontre, l’une des bottines de l’éoliade se coinça entre les dalles du sol. Elle tomba au sol. Son genou, rougit par l’éraflure saignait un peu -sa grande maladresse ayant déjà fait de plus gros ravage- lui picotait seulement la peau. Par contre, l’accumulation d’émotion, dont l’échec de trouver son frère dès la première journée, fit monter des gouttelettes d’eau à ses yeux, qui se versèrent lentement sur son visage d’ivoire.
« Davad... » Elle l'avait murmurée, tout bas.
Elle serra ses petits poings sur sa robe en la froissant.Le soleil rebondit sur la bague en argent qui ornait son doigt, la faisant briller comme une petite étoile en cet endroit où l'ombre avait déjà prit place. Elle pensait à présent...Et si elle ne le retrouvait pas? Que ferait-elle? Elle ne pourrait tout de même pas suivre Amara à la trace toute sa vie... Retourner à la maison? Hors de question. Ses cheveux blancs étaient ébouriffés par sa chute et le vent qui ne cessait de souffler, défaisant du même coup ses jolies boucles. Sa vue, brouillée par les larmes, elle ferma les yeux, tentant de se calmer, de reprendre le dessus, mais des questions ne cessaient de se bousculer dans sa tête, ce qui l’empêchait de retenir ses larmes.

Revenir en haut Aller en bas
Amara
Danseuse itinérante
avatar

Messages : 97
Age : 29
Localisation : Là où le vent m'emporte
Détail/fonction : Danseuse Itinérante

MessageSujet: [comptabilisé]   Mer 18 Aoû 2010 - 11:44

Une fois séparé, j'allais de mon côté pour rechercher une auberge descente, la plupart était toute complet mais au bout de la dernière, j'eus un peu plus de chance, il restait des chambres libres, j'en pris à deux lits puis comme il me restait du temps, je décidais de me promener un peu avant de rejoindre Clélie au lieu de rendez-vous, j'espère qu'elle trouvera quelques petits indices pour retrouver son frère, elle a l'air de tenir vraiment beaucoup à lui. Mais ce que je ne comprenais pas c'est pourquoi son frère ne lui donnait pas de nouvelle, étrange, normalement enfin d'après ce que je pense, c'est qu'un fils doit rassurer ces parents, leurs écrirent de temps à autres. A moins qu'ils ne sont plus en très bon terme, ce qui expliquerait la fugue de Clélie.

Je regardai dans les stands, les petites breloques, les bijoux et les vêtements comme à mon habitudes, je n'y pouvais rien c'était comme ça mais avec moins d'entrain que d'habitude, je me faisais du soucis pour Clélie, j'étais plutôt impatiente de la revoir pour savoir de quoi il en était pour ses recherches. L'heure arriva à mon plus grand soulagemment, je marchais tranquillement, regardant ici et là, souriant aux passants qui me saluait lorsque je vis la silhouette fine de Clélie, elle trébucha à terre, j'accourus vers elle pour voir si ça allait mais j'entendis des pleurs s'élever.

« Davad... »

Vu sa réaction, j'en conclu qu'elle n'avait rien trouvé encore, je m'agenouillai près d'elle et la prit dans mes bras et la berça d'un geste maternelle tout en lui chuchottant des mots gentils.

- Ne t'en fais pas tu le retrouvera et puis ce n'est que le premier jour de recherche. Demain est un autre jour, ne perd pas espoir Clélie.
Revenir en haut Aller en bas
Davad Nefeli
Page
avatar

Messages : 28
Age : 27
Localisation : La Ville
Détail/fonction : Page auprès de la famille de Volcabre

MessageSujet: [comptabilisé]   Ven 20 Aoû 2010 - 9:47

Davad avait rencontré Koen quelques mois plus tôt dans une taverne où son jeune maître l’avait emmené. Il était ménestrel et humain, de deux ans son aîné, beau, talentueux, fier, et s’était pris pour Davad d’une amitié de grand frère. Les deux jeunes gens se retrouvaient dès que le page avait un peu de temps libre, comme c’était le cas à présent. Ils avaient déambulé une partie de l’après-midi, et à présent Davad rechignait à se laisser entraîner par Koen dans les souterrains, où le ménestrel espérait trouver quelques jolies donzelles à se mettre sous la dent. L’être de l’air n’avait que peu de goût pour ce genre d’amusement. Oh, il y avait bien eu Assily, la cousine du chanteur, et Davad l’avait presque cru lorsqu’elle lui avait dit qu’elle reviendrait de son voyage sur le continent du Feu… Il avait eu raison de ne pas trop espérer, néanmoins, et depuis, s’était tenu très sage. Aussi, tandis que son ami tentait de le convaincre, agitait-il négativement la tête. Cependant, l’attention de Koen fut rapidement détournée, et il pointa son doigt vers deux silhouettes immobiles.

« Hé, Davadounet, regarde, la petite blonde, là-bas, elle est de ton espèce, non ? Et la jolie demoiselle à côté est des plus agréables à regarder… on partage ? »

Une Eoliade ? Vraiment ? Cependant, en plissant les yeux, Davad crut qu’il allait avoir le choc de sa vie. Ca ne pouvait pas… Mais les mots dépassèrent sa pensée, et avant que Koen ait pu le retenir, il s’était élancé vers les deux femmes, en s’aidant de quelques courants d’air qui passaient par là pour aller plus vite, en s’écriant : « Clélie ? »

Arrivé devant sa sœur, car c’était bien elle, il la serra dans ses bras. Pourquoi ne l’avait-elle pas prévenu de son arrivée ? Et surtout pourquoi n’avait-il rien reçu de la part de ses parents ? Se rappelant que sa sœur était accompagnée, il recula assez prestement, pour tendre une main timide à la dame :

« Bonjour, je suis Davad, le frère de Clélie… Merci de l’avoir accompagnée jusqu’ici ! »


Koen, discrètement, préféra s’éclipser, non sans avoir adressé un signe et un clin d’œil aux trois personnes rassemblées en face de lui.

Dans la tête du page tournaient une bonne centaine de questions, notamment d'ordre pratique. Où loger Clélie? Qu'allait-elle faire dans la ville? Pourquoi personne ne l'avait prévenu de son arrivée, afin qu'il prenne des dispositions et puisse prévoir? Et qui était donc son accompagnatrice?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sywhaid.com
Clélie Nefeli
Apprentie jardinière
avatar

Messages : 15
Age : 26
Localisation : Québec

MessageSujet: [comptabilisé]   Ven 20 Aoû 2010 - 23:13

Clélie n’avait pas entendue son amie s’approcher d’elle. Elle avait été perdue dans ses pensées si bien qu’il aurait pu lui arriver quelconque malheur et qu’elle ne s’en aurait rendu compte qu’au dernier moment. Être dans les bras d’Armara lui procurait un sentiment de bien être, c’était réconfortant. L’éoliade essuya ses larmes avec ses petites en hoquetant par moment. Clélie sortit un mouchoir de la poche de sa cape et s’essuya avec.
« Merci. »

Avait-elle bredouillée entre deux hoquets. Elle avait raison après tout, ce n’était que la première journée de recherche. Clélie se mordit la lèvre inférieure. Elle aurait peut-être dû avertir son frère. Mais s’il s’était opposé? La jeune fille secoua la tête chassant toutes ses préoccupations, ce serait pour plus tard. Clélie, les yeux secs à présent souriait à la danseuse tout en rangeant le petit bout de tissus.
« Je suis désolée! Je n’aurais pas dû me laisser emporter ainsi. »Elle se défit doucement de l’étreinte et se releva doucement. Elle ne sentait plus la blessure qu’elle avait sur le bras.

Malgré sa chute, Clélie ne voulait pas abandonner les recherches si tôt. Elle secouait sa robe lorsqu’elle entendit quelqu’un l’interpeller. La jeune fille releva la tête qu’elle aperçut son frère courir en sa direction. Un sourire encore plus large que lorsqu’elle avait mit les pieds ici dams la ville s’accrocha sur ses lèvres. Elle n’eut même pas le temps de partir en sa direction qu’elle se retrouvait déjà dans les bras de son grand frère. Était-ce un rêve? Non. Le son qu’avait émis le contact de leurs corps et le choc qu’elle avait ressentie ne pouvait témoigner que de la véracité de celui-ci.
Clélie serra ses doigts dans les vêtements de Davad, ses yeux qui venaient de sécher, redevinrent mouillés, mais cette fois, non pas de déception, mais de joie. Malgré le geste de recul de son frère, Clélie de desserrait pas son étreinte. Elle voulait encore savourer un peu se moment. Maladroite, elle venait de se rendre compte qu’elle n’avait même pas présentée sa compagne à son frère. Elle recula d’un pas et se mit entre les deux. Entre quelques hoquets et reniflements, elle présenta Amara à Davad.
« Davad....Amara....Je l’ai rencontrée par hasard....Elle à acceptée de m’accompagnée...Jusqu’ici... »
Clélie tentait si bien que mal de retenir ses larmes. Elle sortit à nouveau son mouchoir qu’elle posait sur son visage pour essuyer ses larmes. La main qui était crispée au tissu, brillait sa bague. L’eoliade ne parvenait pas à y croire... Elle l’avait retrouvée, enfin, plutôt IL l’avait retrouvé. Mais peu importait pour elle, il était là.
Revenir en haut Aller en bas
Amara
Danseuse itinérante
avatar

Messages : 97
Age : 29
Localisation : Là où le vent m'emporte
Détail/fonction : Danseuse Itinérante

MessageSujet: [comptabilisé]   Dim 22 Aoû 2010 - 19:07

Je fus très heureuse de voir que Clélie avait finalement retrouvé son grand frère, ils avaient l'air très proche tout les deux et je les enviai beaucoup, moi je n'avais ni frère ni soeur mais j'avais un mari, j'allais peut-être très bientôt fonder ma propre famille au côté de Zwan, je les regardai se retrouver tout en souriant, les larmes de tristesse de Clélie s'étaient tranformées en larmes de joies. Dès son premier jour de recherche, elle l'avait retrouvé enfin lui l'avait retrouvé.

« Bonjour, je suis Davad, le frère de Clélie… Merci de l’avoir accompagnée jusqu’ici ! »

« Davad....Amara....Je l’ai rencontrée par hasard....Elle à acceptée de m’accompagnée...Jusqu’ici... »

- Je suis ravie de vous connaître, je suis très heureuse que vous ayez pu vous retrouver.

Et je n'étais pas la seule à le penser, Shihara se posa délicatement sur l'épaule de Clélie et se frotta à elle, Shihara semblait avoir confiance en Clélie, il ne voyait aucune once de méchanceté en elle et moi non plus d'ailleurs, c'était une jeune fille que l'on voulait simplement protéger, elle en donnait envie en tout cas. De plus, depuis que je suis mariée, je ressens une intense envie de protéger les autres, bien sûr c'était déjà le cas avant mais depuis mon mariage cette envie avait redoublé d'intensité. Je les regardai toujours lorsque Shihara revint se poser sur mon épaule, je décidais de proposer d'aller manger quelque part.

- Et si on allait manger dans l'auberge où je nous ai trouvé des chambre, j'en prendrai pour ton frère en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Clélie Nefeli
Apprentie jardinière
avatar

Messages : 15
Age : 26
Localisation : Québec

MessageSujet: [comptabilisé]   Mer 25 Aoû 2010 - 14:27

Clélie acquiesça tout en essuyant les dernières larmes qui lui coulait sur le visage. La jeune fille regarda autour d’elle et elle se rendit compte qu’il ne tarderait pas à faire nuit. Ne connaissant pas les environs, il serait préférable qu’ils rentrent tous afin de partager un copieux repas. D’ailleurs... Il serait temps pour elle te mettre les cartes sur la table et de tout raconter à son accompagnatrice comme à son grand frère. Elle resta ainsi pensive durant un moment, en pinçant ses lèvres entre ses doigts. Lorsqu’elle sortit de sa rêverie elle rougit...Presque de honte. Elle trouvait honteux ce qu’elle avait fait, mais il le fallait. À présent, Davad se retrouvait avec elle à sa charge. Elle aurait peut-être dû l’avertir....
« Très bien, allons-y.... Je crois que je vous dois d’ailleurs quelques explications. » D’une main, elle s’agrippa à la tenue de son frère.
« Restes à l’auberge, je t’en pris, pour cette nuit du moins... »
Elle avait prit ce petit air enfantin qui lui arrivait de prendre pour convaincre une personne. Du moins en ce qui concernait son entourage. En fait, elle ne voulait pas qu’il parte, malgré qu’elle sache qu’un jour ou l’autre, il devrait probablement repartir pour aller travailler ou elle ne savait trop quoi.
« Après tout, il a fait sa vie ici lui... » Avait-elle pensée.
« Et toi Amara, tu voudras bien me parler de ton mari? »

Revenir en haut Aller en bas
Davad Nefeli
Page
avatar

Messages : 28
Age : 27
Localisation : La Ville
Détail/fonction : Page auprès de la famille de Volcabre

MessageSujet: [comptabilisé]   Lun 30 Aoû 2010 - 9:42

Ne pas paraître contrarié… Il était content de revoir sa sœur. Ne pas se concentrer sur tous les problèmes que son arrivée risquait de causer… Où allait-elle loger, comment allait-elle gagner sa vie ? Elle était trop jeune pour se débrouiller seule, et lui… et bien lui avait déjà du mal à se dépêtrer de son propre quotidien, alors prendre en charge une petite sœur…

Les deux femmes se mirent à discuter auberge, et Clélie le supplia de rester dormir avec elle. Davad se mordilla la lèvre une ou deux secondes, avant de déclarer d’un air désolé :

«Merci pour la proposition, Madame, mais je ne peux pas rester très longtemps. Ce soir il y a réception chez les Volcabre, je dois y assister, j’ai beaucoup de travail… Par contre Clé, si tu veux venir avec moi, je suis sûr qu’on te trouvera une place pour une nuit ou deux, le temps de te loger confortablement… Il ne faut pas que tu deviennes une charge pour Amara... »

En fait il n’en était pas si sûr que la demoiselle serait acceptée, la seule chose dont il était absolument certain à ce propos, c’était qu’il allait se faire savonner les oreilles par le jeune Duc, juste pour le plaisir, s’il s’avisait de ramener Clélie. Mais il ne pouvait quand même pas la laisser toute seule en ville. Il y avait Amara, bien sûr, mais il la connaissait à peine…

Après une hésitation, il continua :

« Mais je suis quand même d’accord pour aller manger quelque chose. Ca nous donnera le temps de nous organiser ! »

Soulagé d’avoir pris une décision, même à court terme, il s’autorisa un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sywhaid.com
Amara
Danseuse itinérante
avatar

Messages : 97
Age : 29
Localisation : Là où le vent m'emporte
Détail/fonction : Danseuse Itinérante

MessageSujet: [comptabilisé]   Jeu 2 Sep 2010 - 21:27

Je trouvais cette amour fraternel tout bonnement adorable, moi je n'ai jamais connu cela et je devais me l'avouer, j'enviai beaucoup la petite Clélie. Elle avait bien de la chance d'avoir un frère comme lui. Je m'étais légèrement éloigné pour les laisser discuter un peu. Je me demandais d'un côté si je n'étais pas de trop dans ces retrouvailles tant espéré par la jeune fille mais elle ne semblait pas que je les laisse.

«Merci pour la proposition, Madame, mais je ne peux pas rester très longtemps. Ce soir il y a réception chez les Volcabre, je dois y assister, j’ai beaucoup de travail… Par contre Clé, si tu veux venir avec moi, je suis sûr qu’on te trouvera une place pour une nuit ou deux, le temps de te loger confortablement… Il ne faut pas que tu deviennes une charge pour Amara... »

- Au contraire j'adore la compagnie de Clélie, elle est tellement adorable. Je comprends bien vos obligations et ne vous inquiétez, je peux bien m'occuper de votre soeur. Je n'en ai pas l'air comme ça mais je sais amplement bien me défendre.

Je me permis de caresser la longue chevelure de Clélie tout en lui disant.

- Quant à question avant Clélie, je veux bien te parler de mon mari. Je vous propose de me suivre, l'auberge n'est qu'à quelque pas d'ici.

Je les précédai les laissant un peu seul tout les deux, ils avaient sûrement des choses à se raconter, Shihara se posa délicatement sur mon épaule afin de se reposer rien qu'un peu. quelque minutes plus tard, on arriva à une auberge qui était occupé par les artistes, un endroit jovial ou les gens préféré rire et parler de leur talent ainsi que de leur voyage. Quelques artistes me saluaient, je leur fis un simple signe de tête tout en leur souriant puis je me dirigeais vers une table libre situé au fond de la salle.

- Bien, je vous conseille de choisir ce que vous voulez manger, l'aubergiste ne vas tarder à venir, c'est un rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Clélie Nefeli
Apprentie jardinière
avatar

Messages : 15
Age : 26
Localisation : Québec

MessageSujet: [comptabilisé]   Mar 14 Sep 2010 - 12:59

[Désolée du retard!!><]
Clélie ne savait plus où donner de la tête. Laisser tomber son frère? Ou Amara? C’était difficile. Un peu trop pour elle. Est-ce que si elle déciderait de partir avec son frère Amara l’attendrait? Non, probablement pas. Mais si elle allait avec son frère, elle risquerait de se retrouver seule, non? Que faire? Peut-être... Trouverait-elle du boulot ici?
« Dis Davad? »
Elle glissa sa petite main dans celle de son frère, alors que la petite troupe se dirigeait vers l’auberge. Elle le regarda longuement, pensive puis baissa les yeux.
« Crois tu qu’il y aurait du boulot pour une apprentie jardinière comme moi ? »
Cette demande ne faisait que confirmer son choix, elle n’allait certainement pas retourner à la maison. Elle se rendit compte qu’elle confirmait à son frère indirectement, son non-retour à la maison... Mais peut-être qu’il ne s’en rendrait pas compte? Toutefois, elle ne pu s’empêcher de rougir à cette idée. Et si elle était dans les pattes de son frère? Et si elle l’embêtait? Toutes sortes de questions se bousculèrent dans la tête de la jeune Eoliade. Si bien qu’elle ne posa que cette question durant le court trajet vers l’auberge. Elle ne sortit de sa rêverie que lorsqu’elle se heurta contre la chaise, assise. Les questions qui se bousculaient dans sa tête, ne faisaient que l’angoisser. Manger? Son envie avait disparue. Il était temps pour elle de mettre carte sur table.
« Je vais prendre la soupe maison. »
Cette angoisse lui rappelait la maison, le mariage...
Clélie s’efforça de sourire.
« Alors Amara, il est comment ton mari? »
Clélie sentait une boule se former dans son estomac. En fait, était-ce vraiment là? En tout cas, il y avait une drôle de sensation en elle, comme si elle allait exploser...
Revenir en haut Aller en bas
Davad Nefeli
Page
avatar

Messages : 28
Age : 27
Localisation : La Ville
Détail/fonction : Page auprès de la famille de Volcabre

MessageSujet: [comptabilisé]   Dim 26 Sep 2010 - 10:49

(désolée, j’avais pas vu que vous aviez répondu…)

Davad adressa un sourire un peu moins intimidé à Amara lorsqu’elle déclara qu’elle pouvait s’occuper de Clélie. Dans un sens, cela l’arrangeait assez, de savoir qu’il pouvait compter sur quelqu’un. En même temps… en même temps, il se sentait gêné que sa sœur soit à charge d’une parfaite inconnue. En tant que son frère, il contractait une dette envers Amara, et même si la jeune femme paraissait charmante, le garçon n’aimait pas l’idée de devoir quelque chose.

Tout à ses réflexions, il suivit les deux demoiselles et allait entrer dans l’auberge, lorsqu’il sentit la main de sa sœur se glisser dans la sienne. Un contact qu’il n’avait pas eu depuis de nombreux mois. Du travail ? Pour elle, ici ? Il haussa les épaules légèrement nerveux, et ne put que balbutier, tout en prenant place autour d’une table :

« Je ne sais pas, Clé. Je pense que oui, bien sûr, mais il faudra chercher. Je me renseignerais. »

Il ne savait pas vraiment auprès de qui il pourrait se renseigner. Peut-être que dans le quartier de Kanbonverka, où il connaissait quelques personnes, quelqu’un aurait entendu parler d’une place disponible… Même s’il rechignait à laisser sa petite sœur mener une vie indépendante, il devait se rendre à l’évidence : il ne pouvait pas l’entretenir lui-même. Il faudrait juste qu’il la surveille un peu. Il avait confiance en Clélie (quoique, le fait qu’elle soit arrivée sans prévenir et ait manifestement échappé à leurs parents relativisait ce sentiment), mais la Ville en elle-même n’était pas forcément très sécurisante.
Après que Clélie eu choisi, il commanda la même chose, par réflexe, et s’absorba dans ses pensées sans prendre part à la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sywhaid.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rechercher...Hors des sentiers battus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rechercher...Hors des sentiers battus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le ministre des Haitiens hors-Haiti visite la diaspora
» Les Hors série
» Pêcheurs hors la loi
» Délaisse les grandes routes, prends les sentiers » __ Noah L. Butler [100%]
» Hors du territoire pour une fois. (pv Nayati)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 4 éléments, version 4 :: :: Le RP :: La Ville :: 
Quartier de Lidralyou
 :: 
Place de Sylphe
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit