Les 4 éléments, version 4

Entrez dans un monde où les 4 Eléments du Bien et les partisans du Mal s'affrontent...


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 La Fleur de Rose

Aller en bas 
AuteurMessage
Valerian
Marquis
Valerian

Messages : 17

La Fleur de Rose Empty
MessageSujet: La Fleur de Rose   La Fleur de Rose EmptyMar 4 Aoû 2009 - 15:19

La Fleur de Rose est l’endroit par excellence pour savourer les plaisirs de la chair. Isolé du restant des souterrains, il n’y a que cinq voie d’accès reliant l’édifice à la surface de la Ville : un passage secret, derrière un arbre de la place de Kanbonverka; une porte dérobée, dans un salon privé de la maison publique du Maître du Port du quartier de Mitroble; une entrée dans l’arrière boutique d’Orchidée, du quartier de Guerluse; un passage partant de la salle privée du Lys, du quartier de Lidralyou : et le dernier origine directement d’une petite masure solide du quartier de Darva, affichant l’enseigne stylisée mais non explicite de l’établissement.

Tous ces chemins sont minutieusement surveillés par des employés massifs et bien armés, qui s’acquittent de percevoir le faramineux coût d’entrée, et ils aboutissent tous dans l’incroyable salle principale de la Fleur. Circulaire, ses seules divisions proviennent de l’éclairage qui varie selon l’entrée empruntée et l’élément associé. On y trouve un assortiment de divans et de coussins tous plus moelleux les uns que les autres, de plus en plus intime à mesure que l’on se rapproche des murs extérieurs. Les rafraîchissements sont offerts par la maison, de même que les herbes à fumer, et un supplément permet d’avoir accès à l’incroyable carte de vins fins et de spiritueux. Cinq petites scènes surélevées s’y disséminent, où les filles de Rose, vêtues de manière à mettre en valeur leur physique avantageux, vont vanter leurs charmes en y allant de prestations musicales ou de danses n’allant jamais plus loin que la suggestivité. Un orchestre s’occupe de produire une ambiance oisive et lascive en permanence.

En plein centre de la pièce, une estrade marbre surélevée de quelques marches conduit à un escalier en colimaçon qui lui mène au niveau inférieur, où se trouve des chambres fraîchement nettoyées et surprenant bien décorées, considérant la nature de l’établissement, disponible pour ceux qui souhaitent pousser leur divertissement un peu plus loin…et qui en ont les moyens!

C’est également le seul établissement du genre où l’on retrouve des divertissements pour les dames.

La Fleur est accessible à toute heure du jour ou de la nuit, et est reconnue autant pour la resplendissance de ses employéEs que pour la classe et la dignité des services qu’elle offre, et n’en attend pas moins de ces clients. Sans quoi, ils sont promptement reconduits à la surface…et pas forcément là où ils auraient souhaité aboutir.

C’est également le lieu de détente privilégié du Marquis d’Orchid, qui ne manque jamais une occasion de s’y présenter lors de ses séjours à la Ville. On y retrouve par ailleurs plusieurs des mannequins d’Orchidée.



[règles et précision du lieu : vous n’êtes pas obligés d’interagir avec tous ceux qui sont présents : divers événements peuvent se produire en parallèle. Rose n’est pas une femme unique : c’est plutôt le « titre » de la responsable du lieu. Il y a donc plusieurs « Rose » à la Fleur de Rose. La plupart des filles et des hommes qui y travaillent adoptent un pseudonyme floral. Finalement, veuillez laisser une petite note claire lorsque vous quittez.]


MusicPlaylist
MySpace Music Playlist at MixPod.com

Revenir en haut Aller en bas
Valerian
Marquis
Valerian

Messages : 17

La Fleur de Rose Empty
MessageSujet: [comptabilisé]   La Fleur de Rose EmptyMer 31 Mar 2010 - 22:41

[Libre- Mégane viendra probablement faire un petit tour, mais aura un rôle secondaire Smile ]

De tous les maux de la terre, l’ennui était sans conteste le plus sournois… Alors qu’une bonne lame vous permettait de trancher la jugulaire d’un assassin, qu’une hygiène de vie décente vous évitait la plupart des problèmes de santé et qu’un quelconque effort suffisait généralement pour combler sa faim, il y a des moments ou RIEN ne peut contrer le véritable ennui, qui s’insinue lentement mais sûrement. Surtout lors d’une interminable traversée maritime entre le continent de la Terre et la Ville…

Complètement écoeuré de l’incroyable longueur et de la monotonie du trajet, période durant laquelle le marquis ne pouvait plus exercer aucun contrôle sur quoi que ce soit du monde extérieur de son petit navire, Valerian se promit de ne plus jamais remettre les pieds hors de la Ville. La prochaine fois, il ferait venir ses dignitaires jusqu’à lui… D’autant plus s’il prenait en considération les résultats, disons mitigés pour ne pas sombrer dans l’amertume, de son expédition au palais de la Terre. Au moins, il ramenait avec lui quelques vieux volumes poussiéreux traitant Nennvial et Aegnor, une quantité de pierres précieuses fort satisfaisantes pour lui permettre de lancer son prochain projet, une orfèvre prodigieuse et un affriolant jeune homme désoeuvré qui avait été charmé par la perspective de finalement assumer sa libéralité si mal perçue par chez lui…tout en recevant des pièces sonnantes et trébuchantes se faisant.

Il avait besoin de se remonter le moral, et vite, avec que son humeur ne se dégrade catastrophiquement. Et tandis qu’il poussait la porte qui le menait à la « Fleur », il sut qu’il avait prit le seul bon choix…

Il laissa Jasmin, anciennement connu sous le nom de Justin le Débauché, aux bons soins de la première fille qui vint les accueillir…une certaine Camélia…ou Pétunia, peu importait. Tout ce qui comptait pour le moment, c’était la pile de coussins moelleux et un coupe d’un exquis vin lomelindien, dont il était particulièrement friand.

Les filles connaissaient ses habitudes, et grâce en soit rendue à toutes les déesses, il n’eut qu’à attendre huit secondes avec que son rêve ne se concrétise. Il sirota son vin avec une satisfaction manifeste, accordant à son cerveau un moment de vide propice à savourer pleinement l’extase de ses sens.

Cependant, son esprit reprit rapidement sa course folle, et il reprit rapidement la récapitulation de ses projets du moment.

Avant de partir rejoindre la Reine de Formwode, Valerian avait laisser savoir à bon nombre de ses contacts les plus sûrs qu’il était prêt à payer cher, très cher, pour bénéficier des service particuliers d’un expert en négoce qui pourrait lui permettre de se porter acquéreur d’un objet bien particulier. Le message sous-entendu était clair : il voulait quelque chose que l’on ne pouvait s’offrir au marché, même avec tout l’or du monde. Ce qui impliquait d’avoir recours à des procédés moins...légaux…pour y parvenir. Dès son arrivée, on lui avait fait savoir que quelqu’un avait manifesté son intérêt face à son offre, et il avait pris arrangement pour rencontrer ce serviable individu à la Fleur, question de joindre l’utile à l’agréable.

Poussant un soupir, il espérait qu’il n’aurait pas longtemps à attendre…
Revenir en haut Aller en bas
Ysmir Jirachi
Assassin
Ysmir Jirachi

Messages : 221
Age : 25
Localisation : Dans les ombres ou les fêtes
Détail/fonction : Tout ce qui se fait dans l'ombre ou dans une rave party est mon domaine.

La Fleur de Rose Empty
MessageSujet: [comptabilisé]   La Fleur de Rose EmptyMer 7 Avr 2010 - 17:46

[Vient de "La boutique Orchidée" ; tenue civile]

Ysmir pénétra dans le tunnel en direction de La Fleur de Rose par le tunnel du quartier de Darva, son quartier. Les gorilles chargés de la sécurité le laissèrent passer sans problème, il était un habitué du lieu.
Il pénétra dans l'établissement par la partie ''maléfique'' (façon de parler, ce lieux était tout sauf maléfique, à part pour quelques vieux réactionnaires qui ne méritaient que d'être rayés de la surface de la terre). L'ambiance feutré était encore plus accentué par la lumière mauve violette qui éclairait cette partie de la salle. Il se faufila parmi les différents coussins ou les quelques grosses fortunes de Darva étaient allongées comme des épaves. Le rendez-vous qu'on lui avait donné était dans la partie associée à Guerluse.
Il rejoignit l'endroit où son employeur devait l'attendre. On ne lui avait pas beaucoup fournit d'indice mais il le connaissait de vue donc ça allait.
Il commanda une coupe d'alcool fort (un mélange de la spécialité de chaque continent) à l'une des employées avant de commencer à chercher Valerian.
La pénombre ne facilitait pas les choses, et même s'il était plus adapté à cet environnement que la plupart des clients ça restait quand même difficile d'identifier avec précision un visage. Il laissa donc son Don faire le travail pour lui, il avait déjà croiser Valerian et connaissait assez son battement de coeur pour le retrouver dans la cacophonie ambiante.
En un instant l'ambiance passa d'un brouhaha de taverne pas trop gênant à un immense concert de bruits sourds, certains franchement désagréable tandis que d'autre sonnaient comme la plus douce des mélodies à … ses oreilles dirons-nous.
Il parvint finalement à trouver celui qu'il cherchait. Il était encore dans un état normal, peut-être un peu lent, ce qui voudrait dire qu'il n'aurait pas affaire à un ivrogne comme ça avait été trop souvent le cas dans des rendez-vous dans ce genre d'endroit. Il se dirigea donc vers l'endroit repéré tout en se fermant de nouveau à son Don. Le bruit ambiant lui apparut alors comme le plus doux des silence et il lui fallut quelques minutes pour que son cerveau reviennent à une perception des sons normales.
Il arriva finalement près de Valerian, assit sur un pile de coussin. Sans attendre d'invitation de la part de celui-ci il s'assit en face. L'employée à qui il avait commandé son alcool lui apporta à ce moment et il se saisit du verre avant de le porter à ces lèvres et d'en boire une gorgée. Le liquide lui brûla la langue et la gorge, décontractant instantanément tous ces muscles et déconnectant temporairement toute activité cérébrale. L'effet dura quelques secondes avant de se dissiper et Ysmir eut alors les pensées plus claires que jamais, cette boisson était très efficace quand il s'agissait d'être concentré. Le seul problème c'était le contre-coup, mais il ne se manifesterait pas avant plusieurs heures. Il avait tout le temps de régler cette petite affaire et de se trouver une taverne bien moins regardante sur la clientèle avant de perdre le contrôle.
Il regarda Valerian dans les yeux avant de commencer.

-Ainsi donc il paraît que vous cherchez quelqu'un capable de vous obtenir un objet bien particulier c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Mégane
Hôtesse en chef de la Fleur de Rose
Mégane

Messages : 18
Age : 31

La Fleur de Rose Empty
MessageSujet: [comptabilisé]   La Fleur de Rose EmptyVen 9 Avr 2010 - 14:25

La vie semblait avoir perdu un peu de son lustre, depuis quelque temps. Bien qu’elle faisait de son mieux pour se tenir occupée avec la gestion quotidienne de la Fleur et des fleurs qui l’habitaient, chaque fois que son esprit se mettait à vagabonder, elle réalisait que tout n’allait pas comme sur des roulettes. Et aussi fâchante qu’elle soit, elle connaissait la raison de cet état d’esprit : l’absence prolongée du Marquis de Chambord.
Voilà maintenant plus de deux mois qu’il vagabondait d’un continent à l’autre. Certaines rumeurs mentionnaient même qu’il prévoyait rendre visite à la reine Écume, du continent de la terre. Même si elle convenait tout le ridicule de sa réaction, elle ne put s’empêcher d’éprouver une certaine de jalousie.

Certes, sa vie ne se limitait pas à lui, bien au contraire! Mais il en constituait très certainement le petit agrément supplémentaire qui parvenait à la rehausser nettement.

Et le voilà qui débarquait comme si de rien n’était, ne remarquant même pas l’éclatant sourire de bonheur qu’elle lui décerna à son arrivée. Et non…Il se contenta de présenter un beau jeune homme à la première hôtesse qu’il l’accueillit, avant d’aller isoler dans un coin du salon.
Elle se permit de s’isoler deux minutes pour fulminer sans conséquence dans son coin. D’accord, dix minutes…Dix minutes pendant laquelle elle se remémora tout ce qu’il avait fait pour elle, qu’elle n’était nullement en droit d’attendre quoi que ce soit de lui…

*Mais bordel, le petit salopiaud, il aurait au moins pu faire semblant de me regarder!*

Donc, dix minutes plus tard, elle reprenait son poste, juste à temps pour la commande d’un des habitués de l’endroit. Un chic type d’ailleurs qui, malgré le mystère qui l’entourait, savait comment s’amuser. Il semblait cependant préoccupé aujourd’hui. Lorsqu’il lui commanda sa boisson habituelle, elle eut un sourire joueur

« Mais bien sûr, mon chou. Je te le prépare exactement comme tu l’aimes »

Elle A-DO-RAIT tutoyer les gens. Cette preuve d’intimité constituait en fait sa petite revanche : elle n’avait rien de noble, mais elle pouvait se permettre une familiarité même auprès des rois. Bon nombres de collègues ne se gênait pas de profiter de ce qui devait être le seul avantage de leur métier.

Tandis que Violette terminait la préparation du breuvage, Mégane figura la trajectoire que prenait, comment se nommait-il, déjà ? Elsian ? Ou quelque chose du genre. Et chose curieuse, cette trajectoire semblait aboutir directement à Valerian. Voilà donc pourquoi le marquis ne lui avait montre d’aucune attention : il venait pour un rendez-vous d’affaire… Qu’à cela ne tienne…

« C’est bon, Violette, je m’en occupe. Va donc plutôt à la réception un moment. »

Avec un clin d’œil complice, elle s’éloigna de son amie et se dirigea vers le duo.

Arrivant par derrière celui qu’elle connaissait sous le nom d’Elsian, elle put donc fixer le marquis durant son approche : le bougre ne cilla même pas!

« Voilà pour toi, mon chou. Non, non, tu peux garder tes pièces : c’est le marquis qui invite. »

Elle décocha une œillade enflammée au dit marquis, fière de sa petite vengeance. Elle savait bien que son geste n’aurait aucune conséquence, si ce n’était qu’un petit sentiment de victoire. Par ailleurs, elle savait que Valerian n’aimait pas que l’on intervienne lors de rencontres sans invitation : c’était donc le plus loin qu’elle pouvait pousser le bouchon.

« Je vous laisse à vos importantes discussion, mes importants messires. Lorsque vous réaliserez que vous formez un bien triste duo sans touche féminine pour vous égayer, faites-moi signe. »

Avec un dernier sourire à « Elsian », et sans un seul regard pour Valerian, elle leur fit dignement dos et les quitta d’une démarche suave et élégante.
Revenir en haut Aller en bas
Valerian
Marquis
Valerian

Messages : 17

La Fleur de Rose Empty
MessageSujet: [comptabilisé]   La Fleur de Rose EmptyVen 16 Avr 2010 - 22:17

Sa ponctualité était à la hauteur de sa réputation. Bien que lui-même n’aurait jamais l’audace de se qualifier de ponctuel, il s’agissait d’une caractéristique qu’il savait apprécier à sa juste valeur.

Il y avait un moment déjà qu’on lui vantait les mérites de l’homme qui se tenait devant lui. Un sombre individu à la peau claire, mince, élégant et mortel. D’après certaines rumeurs, du sang de satyre coulerait dans ses veines. Rumeur que Valerian était bien près à croire. Ses activités commerciales lui avaient développé un sens aigu de la physionomie, et bon nombre des traits de son potentiel nouvel associé ne relevait pas de l’humanité.

Sans dire un mot, après un échange de regard plus que suffisamment explicite pour que les deux hommes se comprennent, Ysmir prit place devant lui, avant de promptement recevoir son verre, totalement en symbiose avec le personnage : exquis, mais terriblement fort.

Par une coïncidence qui ne révélait très certainement pas du hasard, le verre en question avait été servi par nulle autre que la maîtresse des lieux : la non-moins exquise Mégane. Il se doutait bien qu’elle tenterait de se venger gentiment du fait qui l’ait complètement ignoré depuis son arrivée, encore récente cependant. Il ne se doutait pas qu’elle irait jusque là, cependant!

Il n’y avait rien là de bien méchant, et le marquis savait se montrer bon joueur…

« Mademoiselle Rose elle-même! Quel heureux privilège! Je ne soupçonnais pas que mon invité jouissait de vos faveurs : c’est la première fois que je vous vois servir un verre. Dans ce cas, je suppose qu’il agréera à ce que notre entretien se termine par quelques badinages et jeux d’esprits mondains : lorsque ce monsieur aura terminé son verre, pourriez-vous demander à Jacinthe et Jonquille de venir nous rejoindre je vous prie ? Oh, et ramenez-moi un verre de ce vin d’Aegnor : il est fameux. »

Un sourire énigmatique traversa ses lèvres tandis qu’il regardait Rose repartir vers le poste d’accueil, avec une démarche qui trahissait son bouillonnement intérieur.

Il ne répondit volontairement pas à l’approche d’Ysmir, choisissant plutôt de ré-orienter la discussion, l’espace de quelques instants.

« Vous avez donc entre vos mains le pouvoir de décider lorsque la partie officielle de notre conversation sera close, messire. »

Il savoura ensuite une gorgée de vin, avant de fixer quelques instants son interlocuteur et de reprendre, d’un ton à la fois léger et sérieux.

« Vous êtes bien informé, je vous le confirme. J’étais cependant loin de me douter que mes visées quelque peu banales attireraient l’intérêt d’un individu de votre acabit! Je suis cependant bien loin de m’en plaindre, bien au contraire, et je vois dans cette rencontre une jolie facétie du hasard.

Je connais de réputation votre professionnalisme, il va sans dire. N’allez pas croire qu’il y a des fuites à voter couverture, je vous rassure! Simplement, les mêmes amis qui vous ont fait savoir que j’avais de l’argent à offrir à qui pouvait obtenir ce que je ne peux point m’ont également dit de bien bonnes choses à votre sujet. Je serai donc concis.

Je sais reconnaître la valeur d’un individu qui possède vos talents particuliers, et je me montre particulièrement prodigue envers ceux-ci. En échange de quoi, je ne demande qu’à pouvoir faire confiance.

Voici donc ma requête : je suis à la recherche d’un animal de légende. Je suis un grand zoophile, et j’ai la chance de posséder une ménagerie plutôt diversifiée sur mon domaine d’Orchid. Présentement, je convoite un Faëris : ce sont de grands oiseaux, pouvant atteindre jusqu’à 4 mètres du bout de leur crête à celui de leur queue. Leur plumage est généralement vert et orné de motifs d’une beauté et d’une complexité fascinante. Il n’en reste malheureusement que très peu au moment où l’on se parle. Je sais que la royauté du feu en possède quelques uns, et que les forêts de Ghiaccia en abritent encore. Il y en a très certainement d’autres ailleurs, mais je ne peux t’en dire plus.

Sa provenance m’importe peu. Mais sache que je ferai plus que doubler la récompense pour un couple de ces oiseaux. »


Voilà, son offre était sur la table. Généralement, il aurait commencé par un petit préambule sur l’importance son anonymat et d’autres choses du genre, mais il savait que ce n’était pas la peine avant un être de la trempe d’Ysmir Jirachi. Il connaissait ce milieu au moins aussi bien que lui…

Il ne restait plus qu’à attendre sa réponse.



[désolé, j'étais pris par l'écriture d'un autre truc que je dois performer ce lundi. C'est donc en retard et loin d'être fameux, mais au moins, le contenu pour faire avancer y est.

Encore une fois, désolé!]
Revenir en haut Aller en bas
Ysmir Jirachi
Assassin
Ysmir Jirachi

Messages : 221
Age : 25
Localisation : Dans les ombres ou les fêtes
Détail/fonction : Tout ce qui se fait dans l'ombre ou dans une rave party est mon domaine.

La Fleur de Rose Empty
MessageSujet: [comptabilisé]   La Fleur de Rose EmptyLun 19 Avr 2010 - 18:35

Récupérer un piaf ? La mission promettait de bien payer mais quand même, il n'était pas chasseur (enfin si mais pas de piaf) et s'il voulait qu'on aille lui chercher des oiseaux il n'avait qu'à engager les mecs appropriés. Quoique, en y réfléchissant, y avait peut-être de quoi tirer une satisfaction personnelle de défi. Valerian avait bien parlé de la royauté du feu. Et ça c'était bien. Ça faisait déjà des années qu'il attendait un contrat demandant la tête d'un roi, d'une reine ou d'un héritier royal. Juste par envie de défi. Même si il n'y avait pour l'instant rien concernant un quelconque meurtre, s'introduire dans le château du feu et voler un piaf de quatre mètre de long demanderait du travail, de la préparation, de l'aide... Bref, un véritable défi. Et avec deux cela relèverait de l'exploit. De quoi montrer au monde qu'il n'était pas juste un tueur. Mais il lui faudrait du matériel, il se la jouerait grand style : piège, ralentissement, ravalement de façade, maçonnerie, vision optimale... Tout le monde entendrait parler du vol magistral exécuté par l'Ombre Mortelle. Bon il était possible que cela génère finalement plus de frais que de revenus mais il s'en fichait éperdument, il exécuterait peut-être un ou deux autres contrats bien juteux pour ne pas être déficitaire et ça serait tout, de toute façon l'argent était fait pour être dépensé.

-Hum,j'accepte ce job, même si je ne m'attendais pas à un boulot si... original. Et ne vous en faites pas pour vos secrets, comme vous le savez déjà je suis aussi discret qu'une tombe, mes nombreux clients pourraient le confirmer s'ils s'avouaient avoir eu recours à mes services. Toujours est-il qu'il me reste quelques questions à élucider : avez-vous une quelconque limite de temps ? Je vous livre à votre domaine ou dans la Ville ? Si c'est au domaine où est-il ? Posez-vous certaines conditions au vol de ces oiseaux ? Tenez-vous à ce que leur disparition soit un minimum ébruité où cela ne gêne pas si l'affaire est colportée de manière exagéré ?

Son professionnalisme d'assassin refaisait surface, et il oubliait complètement le lieu où il se trouvait ainsi que ce qu'il tenait toujours dans sa main. Les distractions viendraient plus tard, pour l'instant on parlait boulot, et le boulot c'était sacré.



[On est censés attendre Mégane ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Mégane
Hôtesse en chef de la Fleur de Rose
Mégane

Messages : 18
Age : 31

La Fleur de Rose Empty
MessageSujet: [comptabilisé]   La Fleur de Rose EmptyDim 2 Mai 2010 - 16:21

Comment osait-il, ce goujat ?!

Tout le long du court trajet qui la séparait du post d'accueil, elle bouillonna intérieurement contre le Marquis. Elle savait bien que cela n'allait pas lui plaire, qu'elle intervienne dans la discussion vraisemblablement d'affaire qu'il tenait. Mais de là à ce qu'il pousse l'audace jusqu'à la traiter comme l'une des vulgaires hôtesses de l'endroit...

" Servez-moi un verre de la pire piquette que vous pourrez trouvez, et rajoutez-y du vinaigre! Puis, envoyez Muguet le porter à son très sérénissime Marquis de Chambord!"

Certes, elle devait énormément à son bienfaiteur, et cela, elle ne l'oublierait jamais. Mais est-ce que la loyauté indéfectible qu'elle lui vouait devait se rendre au point de supporter avec le sourire aux lèvres et les remerciements à la bouche toutes ses mesquineries, comme une esclave servile ?

*Plutôt crever!*

Tandis qu'elle voyait le petit Muguet se diriger vers la table du Marquis, elle en vint à s'adoucir. Peut-être étais-ce ainsi qu'il lui signalait de ne pas trop s'approcher de ses affaires personnelles, ou que, fidèle à ses habitudes, il se jouait de son tempérament parfois trop explosif...

Ça devait être ça...mais elle n'allait pas pour autant éprouver de remord pour avoir témoigner de son...amertume...




[désolée de vous avoir fait attendre, les mecs! D'autant plus que je n'ai pas grand chose à dire :S Ne vous occupez plus de moi, si je veux intervenir, je me glisserai Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Fleur de Rose Empty
MessageSujet: Re: La Fleur de Rose   La Fleur de Rose Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Fleur de Rose
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2 éme entraînement de Nuage de la mort et de fleur enflammée finished
» Fleur d'Aphélandra du Clan du Vent
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» La fleur de mérite
» Miss Alyssia Rose [MORT]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les 4 éléments, version 4 :: :: Le RP :: La Ville :: 
Les Souterrains
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit